Le Tank media, les médias et le confinement

Publié le 19 mars 2020 – Par Mathieu Maire du Poset

La crise du COVID-19 et les mesures de confinement liées touchent de plein fouet le monde des médias, forcé de s'adapter dans un contexte déjà délicat. Et si nous profitions de ce moment pour interroger nos pratiques et repartir collectivement du bon pied ?

Vue depuis Lidewij, la terrasse du 32 rue Alexandre Dumas — © Edouard Ducos
Vue depuis Lidewij, la terrasse du 32 rue Alexandre Dumas — © Edouard Ducos

L’avenir des médias est radieux.

Notre mantra a toujours eu un petit côté provoc, rayon d’espoir dans un monde des médias traversé par les crises et le doute. Que dire aujourd’hui ? Plus que jamais, il faut s’y accrocher, plus que jamais, construire cet avenir va demander un travail de fond, une remise en question fondamentale de nos façons d’informer, de travailler, de nous organiser.

Dépasser le stade de la sidération.

Premier objectif collectif que nous pouvons nous fixer.

Pas forcément le plus simple. La rapidité avec laquelle la crise sanitaire s’est développée a laissé un peu tout le monde en état de choc. Nous, en tout cas. On se retrouve en quelques jours avec des bureaux fermés (nous avons évidemment de notre côté mis sur pause le 32 rue Alexandre Dumas), enfermés chez soi, loin de ses collègues et amis, avec des capacités de mouvements limitées et de travail loin d’être simplifiées. On a beau être les rois de Slack, Trello, et de tous les outils qui simplifient le télétravail : quand il devient permanent et pour 100 % des équipes, c’est une autre paire de manches. On tente de réinventer nos rituels, comme le café du matin en visioconférence, et les blagues sur Slack n’ont jamais eu autant d’importance dans le fait de « faire équipe ». On tente de s’organiser, pour continuer à faire avancer nos projets, animer la communauté, ne pas complètement mettre à l’arrêt nos activités qui demandent en général une présence physique.

Dans beaucoup de médias, le stade de la sidération est là. Car tous ne sont pas prêts et organisés au quotidien pour affronter une telle crise. Culture toujours très verticale, télétravail peu présent, réunionite aigüe, quasi-absence d’outils de travail collaboratifs… Les situations sont très diverses en fonction des organisations, mais s’adapter demande un sacré effort, partout. De nombreuses questions se posent, dans la capacité à produire de l’information sans se déplacer, dans celle de la distribuer sans que les gens ne puissent complètement se déplacer pour l’acheter… Faut-il encore imprimer des journaux dans les semaines à venir ? Il va falloir surmonter tout cela pour se mettre en ordre de bataille. Et définir ce nouvel ordre.

Retomber sur ses pattes.

Deuxième objectif à nous fixer.

Une fois le choc encaissé, la vie reprend ses droits. Confinée. Une nouvelle vie qui se met en place et que l’on découvre. Nouvelles règles, nouvelles interactions et plein de découvertes que l’on aperçoit sans doute à peine. Il y a toujours du bon, du génie, qui sort de la contrainte.

Au Tank media, nous allons essayer de nous projeter, avec vous, dans cette phase. Elle nous passionne. Comment réinventer notre travail ? La production de l’information ? Nos interactions ? Nos moyens de diffusion ? Comment faire des médias à l’heure du confinement ? Ces sujets ont toujours été les nôtres, minorés du confinement. C’est rigolo, une contrainte de plus. Ça sent le jeu pour enfant : « Tu préfères un bras en mousse ou une jambe d’un kilomètre de long ? ». Bon, bah on a tiré virus et confinement. Alors maintenant, on a envie de jouer avec vous. De regarder cette situation avec un regard critique et constructif, d’observer ce qui se met en place, ce qui s’invente.

Sur notre Slack, les conversations ont commencé : échanges d’expériences et d’outils pour s’adapter. Finalement, c’était pas complètement idiot de vouloir fédérer celles et ceux que les médias intéressent dans un programme Membre. En tout cas pour nous, là, ça prend un sacré sens. Et il n’est pas trop tard pour nous rejoindre, bien au contraire. Dans les jours qui viennent, nous allons continuer à faire de la veille sur ces sujets, à interroger Membres de notre communauté et au-delà pour mettre en perspective la période, forcément riche, qui s’annonce. Tellement de Géo Trouvetou autour de nous, nous sommes même convaincus que des boîtes vont naître confinées.

Rejoignez la conversation...

Devenez Membre du Tank media

Rendre radieux l’avenir des médias.

Troisième objectif collectif.

On s’en voudrait de ramener Lara Fabian parmi nous, mais « On y croit encore ». En revanche, nous sommes bien conscients que cela va être encore un peu plus compliqué.

Pour nous, déjà. On ne va pas se mentir, la situation met en danger notre projet commun. Un lieu vide, ça coûte cher. Une équipe confinée, aussi. Beaucoup de nos activités sont liées à du présentiel : accélération d’entrepreneurs (bleu, notre parcours est hélas reporté à septembre), formation, conseil… Difficile d’animer des groupes, de mettre les gens en situation à distance. On invente plein de choses, on continue de suivre nos clients et d’accélérer certains entrepreneurs, on est bien sûr disponible pour vous. Mais tout cela ne sera pas sans impact sur la suite. Et il nous faudra l’inventer, cette suite, avec vous.

Pour vous, surtout. Combien d’entre vous portent des jeunes boîtes en plein décollage ? Combien se demandent s’ils vont pouvoir produire de l’info demain ? Combien s’interrogent sur le fait d’imprimer ou pas leur titre en ce moment ? Combien voient leur pub s’effondrer ? Leurs podcasts compliqués à enregistrer ? Leurs activités événementiels, de brand content, de production pour autrui s’arrêter ?

La guerre de la trésorerie est entamée pour tout le monde. Ne nous mentons pas, il va y avoir de la casse. Il va nous falloir, collectivement, trouver les moyens de surmonter ce moment si particulier. Comment soutenir, demain, ceux qui vont trébucher, en s’abonnant, via le crowdfunding, autour d’événements… Ce combat là, on a envie d’essayer de l’anticiper un peu avec vous. Nous sommes preneurs de pistes, d’idées, de discussions, de solutions… On croit beaucoup à la force du collectif que vous représentez, et que, modestement, nous essayons d’animer. Nous sommes dispo, sur le Slack des Membres évidemment, sur Twitter, par e-mail… on aurait bien dit par courrier, mais pas sûr que l’on repasse de si tôt au 32 Dumas.

S’entraider et échanger pour mieux affronter ce nouveau quotidien qui se dessine, anticiper et construire ensemble un futur radieux pour les médias une fois la crise passée, c’est le sens que nous avons toujours essayé de donner avec Nicolas, Marine, Baptiste, Anaïs, Emmanuelle, Marguerite, Bénédicte, Adeline, côté Tank media, et avec toutes les équipes de Spintank à nos côtés, à ce projet du Tank media : être ce réservoir d’histoires, de talents, de méthodes, de savoir-faire et de convivialité.

Plus que jamais, on croit au sens de tout cela. Et on vous espère à nos côtés.

Foire aux questions

Le lieu est-il fermé ?

Oui. Le 32 rue Alexandre Dumas est fermé jusqu’à nouvel ordre. Il en va de même pour Le Tank, 22 bis rue des Taillandiers.

bleu, le parcours entrepreneurial du Tank media, est-il impacté ?

Oui. Le lancement de la première édition de bleu est reporté au mois de septembre 2020.

La communauté va-t-elle continuer à vivre ?

Oui. Nous allons continuer à animer au quotidien le Slack du Tank media et les supports éditoriaux que sont la lettre des Membres et l’infolettre du Tank media, le site et les réseaux sociaux. N’hésitez pas à échanger entre Membres, à partager de la veille, des retours d’expérience, des idées et astuces pour nourrir vos pratiques professionnelles et égayer le quotidien de cette période de confinement.

Les événements seront-ils reprogrammés ?

Probablement. Tous les événements prévus dans les prochains mois sont reportés. Nous allons faire le maximum afin que le calendrier des événements du Tank media soit respecté, et puisse reprendre avant l’été. Toutefois, l’évolution de la situation sanitaire et des mesures prises ne nous permet pas de répondre précisément à cette question pour le moment.

Qui sont les Membres du Tank media ?

La communauté du Tank media rassemble plus de 300 Membres : journalistes, fondatrices et fondateurs de médias, dirigeants et dirigeantes d’entreprises dans tous les secteurs, consultants, marketeurs, graphistes…

Elle est ouverte à tous ceux et à toutes celles qui s’intéressent à l’avenir des médias et souhaitent partager l’idée qu’un avenir radieux pour les médias est possible.

Que se passe-t-il sur le Slack du Tank media ?

Sur le Slack du Tank media, divisé en différentes chaînes, les Membres partagent leurs expériences sur l’organisation des équipes (chez Libération, Trax Magazine, Endurotribe…), des conseils et astuces pour s’occuper soi-même et son entourage pendant le confinement, optimiser le télétravail, mais aussi et surtout une veille de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans les médias, liée à la propagation du COVID-19.

Vous vous intéressez à l'avenir des médias ? Inscrivez-vous à notre infolettre.

Deux fois par mois, recevez l'infolettre gratuite du Tank media.

Consulter les derniers numéros

32 rue Alexandre Dumas, 75011 Paris


Du lundi au vendredi, de 09h00 à 19h00

media@letank.fr   +33 (0)1 43 14 32 15

Accès :

Lignes 1, 6 et RER A : Nation
Ligne 2 : Alexandre Dumas
Ligne 9 : Rue des Boulets

Lignes 56, 71 et 76