Rencontre avec Julien Dreher, fondateur de Frontier

Publié le 23 mars 2020 – Par Marguerite Lefébure

Nous ouvrons une série de rencontres dédiées à l'adaptation des médias à la crise du COVID-19 et à ses conséquences sur les organisations comme sur le public. Julien Dreher est le fondateur de Frontier, dont la mission est de proposer des outils et solutions pour affronter ces défis et changer durablement les manières de travailler.

© D.R.
© D.R.

Que percevez-vous de ces changements soudains dans l’organisation du travail ? 

Au-delà des enjeux techniques et logistiques que requièrent le travail à la maison pour la plupart d’entre-nous, le travail à distance total est un véritable défi pour le travail en équipe. Les organisations sont mises à rude épreuve. Le principal danger serait de continuer à travailler de la même manière en remplaçant les échanges et les réunions « colocalisées » par de la visio et de la messagerie instantanée. Cela serait extrêmement coûteux et nous ne pourrons tenir plus de deux ou trois semaines sur ce rythme. Les visioconférences pèsent autant sur la capacité des serveurs que sur l’attention et la concentration de chaque collaborateur. Le « tout en messagerie instantanée » pèse quant à lui énormément sur la productivité individuelle, car il génère un flux ininterrompu de sollicitations. Mais cela n’est pas simple car, pour beaucoup, cela suppose de changer totalement leurs méthodes d’organisation et de collaboration.

Dans une réorganisation express des équipes et du travail, quels sont les points cruciaux à ne pas perdre de vue ? 

Le travail à distance nécessite de passer d’un modèle d’organisation et de management « synchrone » à un modèle « asynchrone ». Cela doit se traduire par le fait de clarifier les missions, les périmètres de chacun, l’ensemble des responsabilités, et de mettre en place un travail à l’écrit pour permettre au reste de l‘équipe de faire du feedback. L’idée fondamentale est que, à distance, tout le monde se désynchronise. Il faut donc tout faire pour offrir un maximum d’autonomie aux collaborateurs. Je dois savoir chaque jour comment contribuer à la mission de mon équipe sans avoir recours à la visio ou à la messagerie instantanée permanente. Passer le traitement des urgences sur les deux premiers jours, le plus important sera de se poser pour définir et clarifier les manières de travailler ensemble.

« Il faut tout faire pour offrir un maximum d’autonomie »

La mise en place du lean management est-elle pertinente dans une situation comme celle-ci ?

Les principes lean et plus généralement, tous les principes agiles sont pertinents car ils ont été pensés pour faire face à des contextes complexes et changeants. C’est la raison pour laquelle, les équipes agiles ou lean travaillent déjà très bien et depuis longtemps en télétravail. Ces organisations sont à la fois très souples, très modulaires et très rigoureuses ce qui est parfaitement adapté au télétravail. Par ailleurs, ces équipes ont déjà compris que prendre du temps pour clarifier, documenter et s’améliorer est un très bon investissement pour l’efficacité et la cohésion d’une équipe. Cet investissement est encore plus décisif à distance.

Comment favoriser l’engagement des équipes à distance ? 

La plupart des équipes ont misé sur le team building pour engager les collaborateurs. Or, celui ci est souvent lié à des rituels colocalisés et des échanges dans la vie réelle. Là aussi, à distance, il faut changer radicalement et miser avant tout sur le sens et la raison d’être. Je suis éloigné mais motivé car ce que je fais chaque jour en équipe me fait grandir et crée de la valeur pour le monde qui m’entoure. Il n’y a pas plus engageant pour un être humain et pour un collectif. Là aussi, il est important de prendre le temps de clarifier et donner du sens au travail de chaque équipe.

À terme, les organisations du travail seront-elles changées par cette crise ? 

Cela va dépendre de la durée du confinement, mais la crise devrait être un déclencheur, un révélateur pour les organisations, même si le sujet est présent et monte depuis quelques années. Savoir travailler en équipe à distance, en asynchrone, avec des freelances, s’adapter en continu aux incertitudes et aux changements quotidiens, cela exige une vraie rigueur d’organisation, beaucoup d’empathie collective et surtout cela ne résiste pas au manque de sens. La première question qu’une équipe doit se poser : pourquoi travaillons-nous ensemble ? En répondant à cette question, vous avez fait une bonne partie du chemin.

Frontier + Le Tank media
Les équipes de Frontier et du Tank media s’associent le temps de la crise pour proposer leurs services aux médias face aux enjeux du télétravail et de la gestion des nouveaux outils et méthodes à mettre en place. Envie d’en savoir plus ou besoin d’être accompagné ? Contactez Mathieu.

Réagissez, échangez avec les autres Membres...

Devenez Membre du Tank media


Vous vous intéressez à l'avenir des médias ? Inscrivez-vous à notre infolettre.

Deux fois par mois, recevez l'infolettre gratuite du Tank media.

Consulter les derniers numéros

32 rue Alexandre Dumas, 75011 Paris


Du lundi au vendredi, de 09h00 à 19h00

media@letank.fr   +33 (0)1 43 14 32 15

Accès :

Lignes 1, 6 et RER A : Nation
Ligne 2 : Alexandre Dumas
Ligne 9 : Rue des Boulets

Lignes 56, 71 et 76